retraites-snb

Le Blog des retraités du Syndicat National de la Banque


Poster un commentaire

Le SNB-CFE-CGC explique l’enjeu des négociations en cours sur les retraites complémentaires

En complément de l’article que nous avons publié à la suite de la première réunion de négociation, nous mettons à votre disposition pour ceux qui n’en auraient pas eu connaissance du document édité par le SNB sur ce sujet.

Il va de soi que cette négociation supposera un effort de chacun et que les entreprises ne pourront s’en exonérer, comme le préconise les propositions actuellement affichées par le MEDEF.

Tract_SNB_sur_Negociations_AGIRC_ARRCO_C’est_quoi_l’enjeu_Mars_2015

 

Publicités


Poster un commentaire

UNIR CFE-CGC donne son sentiment sur la négociation actuellement menée sur les régimes complémentaires ARRCO-AGIRC

La réunion d’ouverture de la négociation a tenu toutes ses promesses. Elle était annoncée comme difficile, elle l’a été, nous sommes aux antipodes d’une recherche de solution, tout, dans les propositions MEDEF,ci-dessous en italique, ne sont que provocations. Lire la suite


Poster un commentaire

La CFE-CGC et la nouvelle réforme des retraites complémentaires AGIRC-ARRCO

Retrouvez la vidéo diffusée à l’occasion de cette nouvelle réforme dont les négociations vont débutée le 17 février prochain. Rappelons que les régimes complémentaires de retraite sont confrontés à un faible accroissement de leurs ressources. En effet, ces dernières reposent sur les salaires dont l’assiette est en forte diminution compte tenu du contexte de chômage élevé. De plus il y a une forte augmentation des dépenses sous l’effet de l’arrivée à la retraite des générations du baby boom.

La négociation aura pour objectif de trouver les mesures d’équilibre des régimes Agirc et Arrco. Dans cette perspective, le Comité Directeur de la CFE-CGC a fixé, lors de sa réunion du 15 décembre 2015, les orientations que devront approfondir ses négociateurs :

– La fusion de l’Agirc et de l’Arrco en un régime unique, cela n’est pas une option acceptable pour la CFE-CGC. Chacun des régimes, pris séparément, est déficitaire. On voit mal comment de l’addition de deux déséquilibres distincts pourrait résulter un équilibre global.
– Dans le cadre du maintien de deux régimes distincts, la CFE-CGC souhaite n’exclure à priori aucune mesure permettant leur retour à l’équilibre et leur consolidation.

Pour la CFE-CGC la sauvegarde de la retraite complémentaire il faudra un effort partagé entre tous les participants au système : salariés, retraités, entreprises.

Les partenaires sociaux ont démontré, depuis 1947, leur capacité à assumer leurs responsabilités de gestionnaires et de négociateurs de la retraite complémentaire. Ils sauront à nouveau, face à une situation difficile, prendre les mesures propres à garantir aux plus jeunes générations une retraite complémentaire décente

Présentation du problème des retraites complémentaires par la Confédération

 

 

 


Poster un commentaire

Tous avec UNIR CFE-CGC à Paris le 3 juin pour défendre nos retraites

Alors que le pouvoir d’achat des retraités baisse depuis des années, le gouvernement entend geler les pensions jusqu’en octobre 2015.

C’est INACCEPTABLE !

Trop de retraités, et particulièrement des femmes, ont de plus en plus de difficultés à boucler leur budget.
D’autres mesures annoncées sont tout aussi inacceptables :
• 10 milliards d’économies pris sur l’assurance maladie, c’est une régression évidente dans l’accès aux soins !
• 11 milliards d’économies sur les autres secteurs de la protection sociale
et s’ajoutent à une multitude de réformes, qui ont déjà contribué à diminuer fortement le pouvoir d’achat des retraités.

Depuis 1986, les réformes se sont succédées pour durcir les conditions d’obtention de la retraite et réduire leur niveau : passage de 10 à 25 ans pour les salariés du privé, indexation des retraites sur les prix et non sur les salaires, décote, allongement des durées de cotisation, suppression de la demi-part supplémentaire aux veufs et veuves, fiscalisation brutale du supplément de 10%, tant sur la retraite de base que sur les complémentaires, pour les retraités ayant eu 3 enfants et plus, et, depuis le 1er avril 2013, instauration d’une taxe de 0,3% pour les retraités imposables. C’est la Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie (CASA).

Pour notre organisation, la retraite n’est pas un privilège ou une prestation sociale. Elle est un droit obtenu par le travail et son niveau est directement le résultat des rémunérations perçues pendant la vie professionnelle et le nombre d’années cotisées.
L’aggravation de la baisse du pouvoir d’achat des retraités ne résoudra en rien les difficultés financières des régimes de retraite, ni ne favorisera le retour de la croissance.
Au nom des Retraités de la CFE-CGC, l’UNIR refuse que les retraités soient soumis sans limite à la baisse de leurs revenus.

L’UNIR ne laissera pas plumer plus longtemps les retraités !

Avec la CFE-CGC et les retraités des autres organisations syndicales, mobilisons-nous.

Le 3 Juin à Paris à 13 heures Place JOFFRE, devant l’Ecole Militaire Métro ligne 8 Bus n° 28

En province rapprochez-vous de vos délégués UNIR et de vos Unions Départementales